Problèmes d’érection à 40 ans : que faire ?

Le dysfonctionnement érectile consiste en une incapacité à avoir et à maintenir une érection suffisante qui dure pendant plus de trois mois.

Il ne s’agit donc pas des pannes ponctuelles qui peuvent survenir suite à une grande fatigue ou à la prise de certaines substances comme l’alcool, mais d’un problème plus durable et plus contraignant.

Les problèmes d’érection touchent principalement les hommes âgés de 50 ans et plus, mais aucune tranche d’âge n’est épargnée.

Ainsi, selon une étude Ifop de 2019, les hommes âgés de 40 à 49 ans sont 14 % à rencontrer des problèmes d’érection régulièrement et 34 % à avoir rencontré au moins un trouble érectile en 12 mois.

Les problèmes d’érection peuvent avoir diverses causes et celles-ci varient selon l’âge. Ainsi, les causes des troubles de l’érection chez un homme âgé de 40 ans ne sont pas forcément les mêmes que celles qui causent l’impuissance à l’âge de 80 ans.

Quelles sont les causes possible des problèmes d’érection à 40 ans ?

Les problèmes d’érection à 40 ans peuvent être causés par divers facteurs, certains physiques et d’autres psychologiques. La prise de certaines substances peut aussi induire des problèmes d’érection plus ou moins graves et plus ou moins durables.

Problèmes d’érection à 40 ans

Troubles de l’érection liés à des problèmes de santé

Ces troubles de l’érection liés à des problèmes de santé sont plus fréquents chez les hommes âgés de 50 ans et plus, mais ils peuvent survenir dès 40 ans, voire avant.

Les dysfonctionnements apparaissent de façon progressive et atteignent le stade de trouble d’érection établi (continu sur trois mois) au bout de plusieurs années.

Les problèmes de santé pouvant avoir pour conséquence sont nombreux et variés, les principaux sont : 

  • des troubles et anomalies touchant les vaisseaux sanguins et qui peuvent être causés par des maladies comme un taux élevé de cholestérol, le diabète, l’hypertension artérielle ou encore le tabagisme ; 
  • des lésions touchant les nerfs et qui peuvent être induites par la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou l’alcoolisme ; 
  • le surpoids et l’obésité ; 
  • certaines maladies chroniques comme la maladie rénale chronique et l’insuffisance cardiaque et autres maladies cardiovasculaires ; 
  • des troubles hormonaux, notamment la baisse du taux d’hormones masculines et l’hypothyroïdie ; 
  • certains troubles secondaires à des opérations chirurgicales sur la prostate ; 
  • des troubles liés à des lésions touchant le pénis et qui peuvent être induites, entre autres, par un cancer de la prostate ou de la vessie ; 
  • des troubles causés par l’irradiation du petit bassin ; 

Certaines maladies peuvent favoriser l’apparition de problèmes d’érection, car elles sont traitées par des médicaments ayant un impact négatif sur l’érection.

Parmi ces maladies, l’hypertension artérielle soignée par des bêtabloquants ou des diurétiques, les troubles hormonaux, l’excès de cholestérol traité par des fibrates.

La prise de drogues et la consommation excessive d’alcool et de tabac sont d’autres facteurs favorisant l’apparition d’un trouble de l’érection.

Accumulation de facteurs moins graves mais ayant un impact

Certains facteurs, notamment environnementaux, peuvent induire des problèmes d’impuissance masculine à 40 ans. Parmi ceux-ci, une mauvaise alimentation, surtout si elle n’est pas assez riche, si elle est trop riche ou si elle est peu diversifiée.

L’excès de certains aliments comme les corps gras, le sel et le sucre peuvent induire des troubles plus ou moins graves et durables de l’érection, et ce, à tout âge.

La fatigue extrême et la mauvaise condition physique sont aussi des facteurs pouvant provoquer des troubles de l’érection et ils sont de plus en plus présents à mesure que l’homme avance en âge.

Tous ces facteurs sont moins graves que les maladies citées précédemment, mais ils ont toutefois un impact certain sur l’érection et, s’ils ne sont pas traités rapidement, peuvent entraîner un dysfonctionnement érectile plus durable.

L’impact d’un état de stress

Le stress et l’état psychologique de façon plus générale sont les facteurs les plus fréquents derrière les troubles de l’érection chez les hommes âgés de 40 ans.

Les dysfonctionnements d’érection à 40 ans sont, en effet, plus souvent dus à des problèmes psychologiques que biologiques. Ces facteurs peuvent aussi majorer des troubles de l’érection ayant des causes physiques. 

Ainsi, le stress ou l’anxiété qui est souvent liée à l’inquiétude qu’a l’homme concernant ses performances lors du rapport sexuel est souvent identifiée par les hommes comme une des causes de leurs troubles érectiles.

L’homme peut s’inquiéter de ne pas avoir une érection suffisamment durable et dure ou de ne pas réaliser une bonne performance avec son ou sa partenaire, ce qui empêche alors l’apparition et le maintien d’une érection normale.

D’autres états psychologiques peuvent causer une dysfonction érectile. Il s’agit de la dépression, des problèmes relationnels ou de problèmes émotionnels dus à des relations amoureuses ou sexuelles antérieures qui sont perçues par l’homme comme étant traumatisantes.

Les problèmes psychologiques peuvent causer les troubles de l’érection de deux façons, directement, en impactant l’érection ou indirectement, lorsqu’ils sont traités par des médicaments connus pour leurs effets secondaires sur la qualité et la durée de l’érection.

Quels traitements sans consulter un docteur pour les troubles de l’érection ?

Les traitements médicamenteux efficaces contre l’érection ont pour principes actifs des molécules puissantes qui agissent sur divers systèmes comme le système respiratoire et circulatoire.

Ces médicaments peuvent avoir des contre indications et ne peuvent donc pas être pris sans consulter de médecin ni avoir de prescription de sa part.

Il reste alors les traitements dits naturels qui, selon beaucoup, ont une certaine efficacité, mais cette dernière n’est souvent démontrée par aucune scientifique sérieuse.

Ces aphrodisiaques peuvent toutefois avoir un certain degré d’efficacité, notamment si le problème d’érection a une origine psychologique. Ces substances font alors un effet placebo qui peut régler, ne serait-ce qu’en partie, le trouble. 

Il est aussi possible de prendre des compléments alimentaires, certaines vitamines et minéraux comme le magnésium. Ces compléments alimentaires sont surtout efficaces lorsque le trouble de l’érection est dû à de la fatigue ou à une quelconque carence.

Le traitement le plus efficace en dehors de la consultation d’un médecin reste alors la correction de l’hygiène de vie, une meilleure alimentation et l’arrêt de la consommation de drogues, de tabac et d’alcool. 

L’homme souffrant de troubles de l’érection peut aussi avoir recours à certains dispositifs physiques agissant notamment sur la circulation sanguine. Parmi ces dispositifs, la pompe à pénis est un des plus répandus et un des plus efficaces.

Pourquoi faut-il consulter un médecin lorsqu’on a un problèmes d’érection à 40 ans ?

Si des troubles de l’érection surviennent à 40 ans chez un homme, ce dernier doit avoir pour premier réflexe de consulter un médecin, généraliste d’abord, puis un sexologue, un urologue ou un andrologue.

Cette consultation est d’une importance capitale, car les troubles de l’érection à 40 ans peuvent être un poids psychologique qui peut fortement impacter le bien-être et même la santé de l’homme qui en souffre.

C’est aussi une source de problèmes, de mésentente et d’éloignement au sein du couple.

En outre, les troubles érectiles apparaissant à 40 ans peuvent être sous-tendus par d’autres problèmes de santé plus graves qui ne sont pas encore détectés, mais qui peuvent l’être suite à une consultation médicale.

Enfin, consulter un médecin est la façon la plus rapide et la plus efficace de venir à bout des problèmes d’érection, car des traitements efficaces existent et ils sont assez nombreux et variés pour que chaque homme trouve une solution adaptée à son cas.

Le médecin peut prescrire deux types de médicaments, des médicaments “à la demande” qui sont pris avant le rapport sexuel et des médicaments à prise quotidienne pour les personnes ayant une vie sexuelle plus active.

Les médicaments “à la demande” sont le Sildénafil ou Viagra, le Vardenafil ou Levitra, le Tadalafil ou Cialis et l’Avanafil ou Spedra. Les médicaments à prise quotidienne sont le Tadalafil ou CIalis au dosage de 2,5 ou 5 milligrammes.

Problèmes d’érection à 40 ans : qu’est-ce que la pompe à pénis ?

La pompe à pénis, aussi appelée vacuum, est un des dispositifs physiques avec lesquels il est possible de corriger les problèmes d’érections.

Elle ne soigne pas le trouble à son origine, mais permet plutôt de provoquer une érection suffisante et durable.

Quel est le fonctionnement du vacuum ?

La pompe pénienne se présente sous la forme d’un tube généralement transparent et pourvu à une de ses extrémités d’un joint en matière souple qui permet de faire l’étanchéité entre le pubis et le cylindre.

Une fois le pénis mis en place dans le tube, l’homme s’assure que ce dernier est bien étanche et commence à pomper. Il existe des pompes manuelles et d’autres électriques.

Lorsque la pompe est activée, elle crée un vide à l’intérieur du tube, ce qui génère une différence de pression grâce à laquelle le sang afflue dans le corps caverneux du pénis, provoquant ainsi une érection.

Pour maintenir l’érection, l’homme doit placer un anneau pénien à la base de son pénis. L’anneau empêche le sang de refluer du pénis vers le reste du corps, ce qui fait durer l’érection aussi longtemps que l’anneau est en place.

Celui-ci ne doit toutefois pas être utilisé pendant plus de trente minutes d’affilée pour ne pas provoquer de fibrose des tissus au niveau de la verge.

La pompe pénienne permet donc d’avoir un contrôle sur l’érection, puisqu’elle permet de la provoquer, mais aussi de l’interrompre à tout moment en enlevant l’anneau pénien.

La pompe a une efficacité prouvée et permet à son utilisateur d’avoir des rapports sexuels satisfaisants, sans avoir recours à des médicaments ou à de la chirurgie et sans que les sensations soient modifiées.

Pour qu’elle soit efficace, il faut toutefois que l’étanchéité soit complète entre le cylindre et le pubis. Cette étanchéité peut être optimisée par le rasage des poils pubiens et l’utilisation d’un gel soluble dans l’eau.

Comment choisir une pompe à pénis à 40 ans ?

L’homme âgé de 40 ans et qui soufre de problèmes d’érection doit bien choisir sa pompe à pénis. Il faut savoir qu’il en existe deux types principaux : les pompes à eau et les pompes à air.

Les pompes à eau sont agréables à utiliser, mais elles ne peuvent être utilisées que sous la douche ou dans la baignoire. 

Les pompes à air sont les plus répandues et les moins coûteuses. Elles peuvent être manuelles ou électriques et existent en différentes tailles.

Il est aussi important d’être attentif à la puissance de la pompe à pénis. Ainsi, en dehors des pompes électriques, il existe trois types de poignées pour les pompes à pénis manuelles.

La poire est la moins puissante et elle est idéale pour les hommes qui utilisent une pompe pénienne pour la première fois. La poignée a une puissance intermédiaire et le pistolet permet de pomper de façon plus rapide et avec plus de puissance.

Cette dernière doit être réservée aux hommes qui ont une certaine expérience dans l’utilisation de vacuums.

La taille de la pompe est aussi déterminante. Il faut savoir que si le cylindre est trop grand par rapport à la taille du pénis, l’effort nécessaire pour créer le vide et induire l’érection sera plus important. 

La pompe à pénis doit être bien entretenue et nettoyée et il est important de s’assurer, avant de l’acheter, que toutes ses parties sont lavables. Les pompes électriques ont ainsi l’inconvénient d’être moins faciles à nettoyer, contrairement aux pompes manuelles.

Les autres âges concernés par les problèmes d’érection

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *